Le masque

En cette période d'angoisse liée aux ravages de Covid 19, le port d'un masque préoccupe tout un chacun. Hormi la difficulté, pour le quidam de se procurer la quantité de masques utiles, il ne faut pas perdre de vue que :

  1. le port du masque, à la longue, devient douloureux...pour le moins très inconfortable

  2. certaines personnes éprouvent, ainsi recouvertes, une sensation d'étouffement

  3. Enfin, ne perdons pas de vue que la quantité de cette matière synthétique (par milliards...) s'ajoute aux autres matières synthétiques qui polluent la planète à la vitesse grand V...

 

 

Il est toujours possible de se recouvrir nez et bouche d'un mouchoir ou d'un foulard...voire même d'un bas de femme en voile.

 

MAIS :

1)le mouchoir, souvent, est d'un trop petit gabarit

 

  1. le bas de femme (ou collant), « colle » de très près, et de ce fait ne paraît pas pouvoir, avec une seule épaisseur, garantir l'absence de contact entre la narine et le virus, à moins d'une double épaisseur, mais des lors, vu le côté « collant » du bas, l'inconfort total est garanti

  2. Enfin, on voit mal un collant passé à l'eau de Javel...

 

Somme toute, un foulard préexistant peut faire l'affaire, s'il n'est pas TROP épais. L'idéal est un foulard en voile. (Le satin glisse trop...)

Personnellement, j'étouffe sous 2 épaisseurs, je ne supporterais pas longtemps le masque classique, et j'ai donc opté pour UNE épaisseur d'un « masque », supersimple, à partir d'un foulard (voir schémas). Chaque masque directement lavé après usage.La qualité de ce voile est qu'il « tient » très bien, son poids étant totalement négligeable.

Pour les perfectionnistes, ils peuvent, bien sûr, coudre un élastique à l'arrière Je me suis contentée d'un nœud, étant mal voyante (donc couture impossible!) A noter que l'élastique, à la longue, peut faire mal, et se prendre dans les cheveux longs et fins.

J'ai trouvé extrêmement pratique de faire des fentes à la hauteur des oreilles (voir schéma) Seule la partie supérieure de l'oreille émerge- pas besoin de coutures et de surfilage, le temps que le tissu s'altère en profondeur, le virus aura perdu de sa virulence !  : cela tient très bien, ne pivote pas, ne serre pas, et c'est gratuit, et non polluant, alors : pourquoi pas !?

Toutefois : 

Certains esprits sont ainsi fait qu'un masque classique présente bien, alors qu'un « bout de fichu », ça fait « fauché ».

 

Je conseille cela donc, pour les gens vraiment décomplexés, ou qui n'ont pas peur de se faire passer pour des cambrioleurs d'un nouveau style...

 

Mais j'y pense : l'idéal, pour les cambrioleurs, à présent, c'est évidemment « un masque classique  d'hôpital» ! (Il faut bien rire un peu, par les temps qui courent!)

Simone

 

cliquez sur les images pour les agrandir

Masque 1 pt ft

Masque 2 pt ft

Ajouter un commentaire