Les pathologies de l'épaule

Régulièrement, on entend parler de luxation de l'épaule, de déchirure de la coiffe, d'opérations à ce niveau, avec ou sans prothèse. Tout cela est assez confus dans l'esprit d'un public pas spécialement initié. Parfois il s'agit de personnes jeunes et pratiquant un sport. D'autres fois, il semblerait que la pathologie provienne de la répétition à outrance d'un geste dans l'exercice d'une profession bien définie... Sans oublier non plus les personnes à la retraite lesquelles, après une vie de labeur, au lieu de pouvoir jouir d'un repos bien mérité se plaignent d'arthrose, à tous les niveaux, donc aussi au niveau de l'épaule.

 

Plein de gens n'ont guère d'idées de la mécanique précise qui entre en jeu dans nos mouvements complexes, effectués à longueur de journée par nos seuls bras : se coiffer, couper des tranches de pain, pendre du linge, s'habiller, passer les vitesses dans l'auto... Et pour ceux qui ont passé par là : comment placer son bras la nuit pour ne pas être réveillé par la douleur !

 

ll suffit que l'un des – j'oserais dire – « nombreux rouages » à ce niveau « ne tourne plus rond »...et « c'est la misère assurée ! »

 

Questions qui, dès lors, viennent à l'esprit, en vrac, et dont nous n'allons pas nous priver, puisque Mr le Dr Nicolas IONESCU, chirurgien orthopédiste exerçant à THIONVILLE, à la clinique Ambroise Paré, a aimablement accepté de se prêter à cette série d'ITW éducatives.

 

D'avance, nous le remercions pour son investissement !

 

A )Introduction : 

  •   présentation des acteurs intervenants et du plan de travail,
  •   la 1è PARTIE du thème

 

B) 

PARTIE :Les rotateurs de la coiffe

 

 1)description et fonctionnement

    a)   - Une articulation mobile, c'est quoi ?

    b)  - Présentation de l'articulation de l'épaule : ses constituants - ses mouvements                 

            possibles 

  1. – les avantages  de cette structure – ses points faibles

2) Les pathologies des rotateurs de la coiffe

    a) – rupture de tendons sains par accidents violents

    b) usure de tendons par :  l'âge – le surménage – le pincement acromio-claviculaire- autres                  sortes d'usure éventuelle...

 

  1. Les opérations des rotateurs de la coiffe

   a) conditions à réunir pour opérer -  conditions favorisant la réussite opératoire ou à l'inverse augmentant les risques d'échec

   b) déroulement de l'opération

   c) soins post-opératoires à la clinique

   d) rééducation  - quels sont les mouvements récupérables ? 

   e) Cas de rechute ?    

 

2è PARTIE : Les luxations récidivantes de l'épaule

a) – définition d'une luxation  

b) – Comment comprendre ici cette appellation « récidivantes » ?

      à quelle fréquence. Lors de quelles actions  particulières ?

d) – une opération est-elle dans ces cas toujours préconisée ?

 c)– en quoi va consister l'opération ? 

d) – rééducation ? Mouvements récupérables ?

 

3è PARTIE : L'arthrose de l'épaule

a) Définition de l'arthrose

b)Où se place l'arthrose au niveau de l'épaule et gêne qui s'en suit

b)L'arthrose est-elle évitable ?Guérissable ?

d)En cas d'arthrose gênante, que penser des anti-inflammatoires ?

d) Existe-t-il des cas de figure où une opération est préconisée et si oui, laquelle  ou lesquelles ? 

 

4è PARTIE : les prothèses d'épaule

a)Dans quels cas une prothèse est-elle recommandée ?

b)En quoi la technologie de fabrication et pose des prothèses à ce niveau a-t-elle évolué ?

c)Présentation d'une prothèe « normale » (anatomique)

  1. Présentation d'une prothèse « inverse »

c) Pourquoi ces 2 sortes de prothèses au lieu d'une seule sorte ?Dans quels cas une prothèse est-elle nécessaire ou vivement recommandée ?

d) Quels sont les muscles préservés dans leur fonction respectivement dans les 2 cas ?

e) Quel rôle particulier peut jouer le deltoïde dans la prothèse inverse ?(identification de ce muscle et son rôle habituel ?)

f) durée d'hospitalisation et rééducation après prothèse. Mobilité récupérable dans quelle mesure ?

 

QUESTIONS SUBSIDIAIRES

  • le biceps joue-t-il un rôle dans les mouvements de l'épaule ?QU deG.S.
  • L'omoplate se fixe où, à part à l'épaule ?QU de Maggy PAULY
  • l'omoplate en cas de fracture peut-elle être remplacée ou guérit-elle toute seule ou ne se fracture-t-elle jamais ? QU de Simone SCHLITTER
  • A-t-on toujours intérêt de bouger lorsqu'on a mal à l'épaule (pour ne pas s'ankyloser...)QU de Maggie PAULY
  • Cela s'est-il déjà fait de remplacer un tendon trop abimé, par un autre, de la même personne, dont le patient pourrait se passer plus facilement – ou de greffer toute une partie de muscle et de son tendon à un autre endroit?QU de S.S.

 

Ajouter un commentaire